Comment choisir la meilleure assurance hospitalisation ?

L’Assurance Maladie obligatoire ne prend en charge qu’une partie de vos frais de santé en cas d’hospitalisation. Votre couverture complémentaire santé peut prendre en charge tout ou partie de la part non remboursée par votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM). Une assurance hospitalisation vous permet un meilleur niveau de garantie pour vos séjours à l'hôpital, ce qui est également valable pour le remboursement de vos frais pré/post hospitalisation non ou partiellement pris en compte par l’Assurance Maladie obligatoire et votre complémentaire santé. Pour bien choisir son assurance hospitalisation, vous devez identifier vos besoins, lister les points que vous aurez à comparer et discuter avec votre conseiller.

Quelle prise en charge par l’Assurance Maladie obligatoire en cas d’hospitalisation ?

Les frais d’hospitalisation sont remboursés à 80 % pour une hospitalisation dans une clinique conventionnée ou un hôpital public, sauf cas particulier. Le ticket modérateur demeure à la charge de l’assuré.

Le forfait journalier correspond à une participation du patient aux frais liés à son hospitalisation. Au 1er février 2021, il s’élève à 20 € par jour en clinique ou en hôpital, et 15 € par jour dans le service psychiatrique d'un établissement de santé. Sauf cas d’exonération, le forfait journalier reste à la charge de l’assuré.

Les frais avant et après l’hospitalisation sont aussi pris en charge selon les taux de remboursement propres aux différentes actes médicaux. Par exemple, une consultation chez un médecin anesthésiste avant une opération est remboursée à un taux de 70%, une séance de rééducation est remboursée à 60%. Le ticket modérateur demeure à la charge de l’assuré.

Qu’est-ce que le ticket modérateur ?

Le ticket modérateur désigne le montant qui reste à la charge de l’assuré après remboursement de l’Assurance Maladie obligatoire. Par exemple, dans le cadre de frais d’hospitalisation, le taux de remboursement est fixé à 80% : dans cette situation, le ticket modérateur s’élève donc à 20% du montant de vos dépenses de santé.

Les éventuelles franchises et la participation forfaitaire de 1 euro ne font pas partie du ticket modérateur : elles ne sont pas remboursées par le régime obligatoire et ne peuvent pas être prises en charge par votre complémentaire santé.

 

Quelle prise en charge par la complémentaire santé en cas d’hospitalisation ?

Le niveau de prise en charge dépend des garanties de votre couverture complémentaire santé. Dans le cadre d’un contrat responsable, vous bénéficiez par exemple des garanties planchers suivantes en cas d’hospitalisation :

  • frais d’hospitalisation : remboursement intégral du ticket modérateur ;
  • forfait journalier : prise en charge intégrale, sans limitation de durée ;
  • frais avant et après hospitalisation : remboursement intégral du ticket modérateur.

Mais des frais peuvent demeurer à votre charge. Toujours dans le cas d’un contrat responsable, vous devrez notamment vous acquitter :

  • D’éventuels dépassements d’honoraires (médecins conventionnés en secteur 2) ;
  • De frais supplémentaire souscrits pour gagner en confort : chambre individuelle, télévision, connexion Wi-Fi, téléphone, etc.

Mutuelle ou complémentaire santé : quelle différence ?

Une complémentaire santé couvre le reste à charge de vos frais de santé après remboursement par l’Assurance Maladie obligatoire. Ce type de contrat a été historiquement proposé par les sociétés mutualistes, ou mutuelles. Dans le langage courant, le terme « mutuelle santé » est souvent utilisé pour désigner en réalité une couverture complémentaire santé.

Pourquoi souscrire une assurance hospitalisation ?

Vous désirez muscler votre prise en charge en cas d’hospitalisation ? Votre contrat n’offre pas toujours la possibilité de sélectionner une option ou une formule plus couvrante. Par ailleurs, vous ne pouvez peut-être pas changer de complémentaire santé, dans le cadre notamment d’un contrat collectif obligatoire souscrit par votre employeur.

Une garantie hospitalisation, parfois appelée familièrement « surcomplémentaire hospitalisation », peut être souscrite. Elle prend en charge des dépenses que ne couvre pas forcément votre complémentaire santé, comme :

  • Frais supplémentaire pour votre confort : chambre particulière, télévision, téléphone, connexion wifi, etc. ;
  • Frais liés à des compléments de soins : séjour dans un centre spécialisé ;
  • Prestations d’assistance associées ;
  • Dépassements d’honoraires ;
  • Etc.

Comment comparer les garanties et remboursements  d’une assurance hospitalisation ?

Quatre types de remboursements existent. Ils peuvent être basés :

  • Sur le ticket modérateur : remboursement en fonction du tarif conventionné par la Sécurité Sociale ;
  • Sous forme de forfait: une indemnité en euros est fixée par journée d’hospitalisation ;
  • Sur le PMSS (Plafond Mensuel de la Sécurité Sociale) : votre assurance vous rembourse un pourcentage du PMSS, revalorisé chaque année ;
  • Sur les frais réels : votre assurance hospitalisation vous rembourse l’intégralité de vos dépenses.

Nous vous conseillons de réaliser des simulations pour connaître le niveau de remboursement et le reste à charge en fonction de situations données : consultation chez un médecin spécialiste avec dépassement d’honoraires de 50 €, remboursement d’une chambre personnelle, etc.

Vous devez aussi vérifier que les garanties proposées ne sont pas redondantes avec celles prévues dans votre complémentaire santé.

Quels autres critères doivent être pris en compte ?

Les remboursements ne sont pas les seuls critères à prendre en compte pour choisir votre contrat :

  • Prestations d’assistance (aide-ménagère à domicile, garde d’animaux, etc.) ;
  • Couverture en cas de voyage en France ou à l’étranger (rapatriement, assistance, etc.) ;
  • Conditions de souscription (avec ou sans questionnaire médicale, âge limite, etc.) ;
  • Plafonds de garanties (montant à partir duquel vous n’êtes plus remboursé) ;
  • Délais de franchise ou délais de carence ;
  • Exclusions et limitations éventuelles ;
  • Etc.

Par exemple, une assurance hospitalisation peut être adaptée à une personne jeune, mais ne répond pas aux critères d’un sénior. De même, le pratiquant assidu d’un sport à risque comme le parapente devrait éviter un contrat qui exclut de ses garanties l’hospitalisation consécutive à un accident lié à cette activité.

Quel rôle joue le montant des cotisations dans le choix de votre assurance hospitalisation ?

Le montant des cotisations pèse également dans le choix de vos garanties. En fonction de vos besoins et de la prise en charge désirée, le tarif de vos cotisations varie. N’hésitez pas à vous procurer plusieurs devis avant d’arrêter votre choix.

Votre relation de confiance avec votre conseiller peut aussi vous aider à souscrire l’assurance hospitalisation qui conviendra le mieux à votre besoin, ainsi qu’aux besoins de tous les membres de votre famille. Vous avez des questions ? Faites le point avec votre conseillère et conseiller AÉSIO Mutuelle.

Partager la page

Nos fiches conseils

Voir plus de fiches conseils