Carte de tiers payant : à quoi sert-elle ?

Vous avez souscrit une complémentaire santé à titre individuel ou vous avez adhéré au contrat collectif proposé par votre employeur ? Votre organisme assureur (mutuelle ou compagnie d’assurance) vous a remis une carte de tiers payant. Elle vous sera demandée par certains professionnels de santé en même temps que votre carte vitale. Mais quelle est son utilité ?  

Quelles informations sont mentionnées sur la carte de tiers payant ?

Appelée familièrement « carte de mutuelle » ou « carte mutualiste », la carte de tiers payant contient différentes informations, dont notamment :

  • La date de validité de la carte ;
  • Le nom, le prénom et la date de naissance de l’assuré ;
  • Les références de régime obligatoire (comprenant le NIR, appelé familièrement numéro de Sécurité sociale) ;
  • Le type de garantie souscrit ;
  • Le niveau de prise en charge pour les garanties donnant droit au tiers payant ;
  • Le numéro d’adhérent ;
  • Le numéro d’AMC (Assurance Maladie complémentaire), propre à chaque organisme assureur ;
  • Le code de télétransmission ;
  • le type de convention et le critère secondaire (CSR), destinés à orienter la demande de remboursement.

Ces informations sont indispensables pour vous permettre de profiter du système de tiers payant.

Quelle est l’utilité de la carte de tiers payant ?

Les frais de santé sont généralement remboursés partiellement par l’Assurance Maladie obligatoire, avec un reste à charge pour l’assuré, appelé ticket modérateur. La complémentaire santé, souscrite auprès d’un organisme assureur, rembourse tout ou partie du ticket modérateur.

En l’absence de tiers payant :

  1. L’assuré s’acquitte de ses frais de santé au professionnel de santé.
  2. Le professionnel de santé informe la CPAM et la complémentaire santé par télétransmission, ou remet une feuille de soins à son patient qui l’adresse lui-même à l’Assurance Maladie obligatoire et à l’organisme assureur.
  3. L’assuré obtient le remboursement de ses soins par l’Assurance Maladie obligatoire et par sa complémentaire santé.

La carte de tiers payant permet d’éviter l’avance des frais :

  1. Le professionnel de santé demande au patient sa carte Vitale et sa carte de tiers payant.
  2. Il envoie par télétransmission la facture à l’Assurance Maladie obligatoire et à la complémentaire santé.
  3. L’Assurance Maladie obligatoire et votre mutuelle ou votre société d’assurance payent directement le professionnel de santé.

Le tiers payant pour un meilleur accès aux soins

Certains Français sont parfois contraints de reporter des soins médicaux, car ils ne disposent pas des ressources financières pour avancer leurs frais de santé. Le tiers payant est une solution efficace pour offrir à tous les assurés un meilleur accès aux soins.

Quels professionnels acceptent la carte de tiers payant ?

La quasi-totalité des pharmaciens a adopté le tiers payant, et il est très difficile de trouver une officine qui n’a pas adhéré au dispositif.

Les laboratoires d’analyses médicales, les centres d’imagerie médicale, les établissements de santé, les centres de santé, les dentistes et de plus en plus d’opticiens acceptent aussi le plus souvent votre carte de tiers payant.

Certains médecins généralistes ou spécialistes et praticiens de santé ont aussi adopté le tiers payant. Vous pouvez demander au professionnel de santé de votre choix s’il adhère à ce dispositif.

Vous pouvez consulter notre dossier dédié pour en apprendre plus sur le tiers payant.

Le tiers payant avec AÉSIO Mutuelle

En adhérant à AÉSIO Mutuelle pour votre couverture complémentaire santé, vous recevez une carte de tiers payant qui vous permet de bénéficier de soins et actes médicaux sans avance des frais. Vous désirez changer de contrat de complémentaire santé à titre individuel ? Vous recherchez un nouveau régime de prévoyance « frais de santé » pour vos salariés ? Faites le point avec une conseillère ou un conseiller AÉSIO Mutuelle.

Partager la page

Nos fiches conseils

Voir plus de fiches conseils