Comparateur d’assurance de prêt immobilier : les taux et garanties

Ces dernières années, la législation a évolué pour permettre aux souscripteurs d’un prêt immobilier de choisir plus librement leur assurance emprunteur. La loi Lagarde, la loi Hamon puis la loi Sapin 2 permettent en effet d’opter pour un autre contrat que celui proposé par l’organisme prêteur avant la signature de l’offre, pendant la première année ou à chaque date d’anniversaire du crédit. Mais la comparaison entre les différentes propositions n’est pas toujours aisée. Découvrez comment mieux aborder un comparateur d’assurance de prêt immobilier, en prenant en compte les principaux critères à étudier en fonction de votre profil.

Reprendre les garanties exigées pour l’octroi du prêt immobilier

Lors de la présentation de l’offre, la banque ou l’établissement financier joint au dossier remis à l’emprunteur potentiel deux documents précieux :

  • une fiche standardisée d’information qui indique les garanties minimales attendues ;
  • Une fiche personnalisée qui définit précisément les caractéristiques du contrat d’assurance emprunteur.

Vous souhaitez utiliser un comparateur d’assurance de prêt immobilier ? Toutes les offres retenues doivent répondre a minima aux critères stipulés dans la fiche personnalisée :

  • Garanties généralement attendues (décès, perte totale et irréversible d’autonomie ou PTIA, incapacité, invalidité, etc.) ;
  • Quotité partielle ou totale (la quotité correspond à la part de la valeur du bien couverte par l’assurance) ;
  • Mode de couverture minimal pour chaque risque garanti.

Assurance emprunteur : des garanties protectrices à long terme

Quel que soit votre type de financement, un prêt immobilier ou professionnel constitue un engagement sur le long terme, qui couvre une période de plusieurs années ou décennies durant laquelle de nombreux imprévus peuvent survenir. Miser sur une protection optimale permet de sécuriser au maximum votre projet.

En complément de la garantie décès et PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie), vous pouvez porter une attention particulière aux garanties arrêt de travail et invalidité. Vous pourrez ainsi parer à toute éventualité de baisse de revenus en cas d’accident ou de maladie.

Vous avez fait le tour du marché grâce à un comparateur d’assurance de prêt immobilier, et certaines des offres que vous avez sélectionnées incluent une garantie perte d’emploi ?  Elle peut constituer un véritable atout si vous êtes salarié du privé, mais s’avère moins utile si vous êtes fonctionnaire ou travailleur indépendant.

Choisir entre capital initial et capital restant dû

Deux types de contrats peuvent être proposés par un assureur :

  • Assurance emprunteur sur le capital initial : les cotisations sont calculées sur le montant total de votre prêt immobilier, vous payerez donc la même cotisation jusqu’au terme de votre crédit ;
  • Assurance emprunteur sur le capital restant dû : les cotisations sont calculées année après année sur le capital à rembourser, vos cotisations diminueront au fur et à mesure de l’avancée de votre remboursement.

Les assurances sur le capital restant dû affichent souvent un prix légèrement plus élevé les premières années, mais un tarif plus attractif sur les dernières années. Elles sont surtout avantageuses si vous n’envisagez pas un remboursement anticipé de votre prêt.

La prise en compte des délais de carence et de franchise

Les contrats proposés en délégation peuvent inclure des délais de carence et de franchise.

Le délai de franchise correspond à la période pendant laquelle vous n’êtes pas indemnisé après activation d’une garantie. Par exemple, une garantie « perte d’emploi » avec franchise d’une durée d’un mois signifie que l’assurance emprunteur commencera à vous indemniser à partir du deuxième mois.

Le délai de carence commence le plus souvent à la signature du contrat, et correspond à la période pendant laquelle la garantie ne pourra pas être activée. Vous avez par exemple signé un contrat le 1er janvier 2021 qui prévoit un délai de carence de 3 mois pour la garantie « perte d’emploi » ? Vous ne pourrez prétendre à une indemnisation que si la perte d’emploi survient après trois mois (à partir d’avril 2021).

Une attention portée aux limites, plafonnements et exclusions

D’autres éléments peuvent aussi impacter votre niveau de couverture, et méritent d’être analysés avec attention :

  • Une limite d’âge : une garantie « perte d’emploi » peut s’arrêter à 62 ou 65 ans ;
  • Un plafonnement : une garantie « perte d’emploi » peut ne prendre en charge que 50% de l’échéance ;
  • Des exclusions ou des limitations de garanties : un suicide peut être une exclusion de la garantie « décès », un accident survenu durant la pratique d’un sport extrême peut constituer une exclusion ou une limitation dans le cadre d’une garantie « incapacité temporaire totale ».

Assurance emprunteur des actifs à risque : zoom sur les garanties complémentaires

Professionnel au métier éprouvant, votre activité vous expose plus que d’autres à certaines difficultés : arrêt de travail ou invalidité, accident ou une maladie.  Des risques qui sont justement inégalement pris en charge par les différents assureurs. Certaines garanties complémentaires méritent à ce titre toute votre vigilance lorsque vous avez recours à un comparateur d’offres d’assurance :

  • Garantie Dos : particulièrement recommandée pour les professionnels exposés aux risques musculosquelettiques ;
  • Garantie Psy : elle vous couvre même en cas d’arrêt de travail dû à des souffrances psychologiques ;
  • Délais de franchise personnalisés, pour être suffisamment couvert en cas d’arrêt de travail : un critère d’autant plus important si les indemnités journalières de votre régime obligatoire sont limitées.

Assurance prêt immobilier des seniors : économies et confort

Proche de la retraite, vous désirez acheter enfin votre résidence principale, vous souhaitez acquérir une résidence secondaire ou investir dans le locatif ?

Vous devez faire attention à ne pas faire de faux pas au moment de souscrire votre assurance de prêt. Il n’est en effet pas toujours évident de trouver une offre compétitive et de qualité quand on est senior. Là encore, il ne suffit pas de s’arrêter aux différents taux proposés par les comparateurs d’assurance emprunteur. Il est nécessaire d’évaluer leurs conditions précises, notamment :

  • L’âge limite à l’adhésion, mais surtout aux prestations ;
  • L’irrévocabilité des garanties, même si vous déclarez une maladie ou que vous décidez de partir vivre votre retraite dans un autre pays ;
  • La simplicité des formalités de santé ;
  • Des exclusions qui ne vous limitent pas dans la pratique de vos loisirs (sports, voyages…).

Un arbitrage entre coût de l’assurance et niveau de protection

En optant pour une délégation de votre assurance emprunteur, vous vous engagez à choisir un contrat qui respecte les critères stipulés dans la fiche personnalisée qui vous est remise avec l’offre de prêt. C’est le principe d’équivalence des garanties. Mais vous pouvez tout à fait choisir un contrat plus protecteur, qui inclut d’autres garanties ou élargit les conditions de couverture.

Quand vous utilisez un comparateur d’assurance de prêt immobilier, vous ne devez pas vous arrêter aux seuls taux. Vous devez lire attentivement les conditions associées à chaque proposition, et déterminer les garanties optionnelles ou complémentaires qui répondent à un risque réel, auquel votre mode de vie, votre situation personnelle ou familiale vous exposent.

Vous avez des questions ? Vous pouvez contacter votre conseillère ou conseiller AÉSIO Mutuelle pour découvrir nos solutions d’assurance emprunteur .

Partager la page

Nos fiches conseils

Voir plus de fiches conseils