Quelle complémentaire santé (mutuelle) en cas d’hospitalisation ?

Un accident de la vie ou une maladie grave peuvent nécessiter une hospitalisation. Parfois longue, elle pourra aussi se révéler coûteuse.

En France, l’hospitalisation est couverte en grande partie par l’Assurance Maladie Obligatoire. Mais, si vous ne souffrez pas d’une affection de longue durée (ALD) ou si vous n’êtes pas éligible aux aides médicales d'État, une partie des frais demeure à votre charge. Il est donc primordial de connaître les garanties dont vous disposez, et de choisir une complémentaire santé (mutuelle) qui couvre efficacement les dépenses liées à une hospitalisation.

Quelle prise en charge de vos frais hospitaliers par l’Assurance Maladie Obligatoire ?

L’hospitalisation ne rentre pas dans le cadre du parcours de soins coordonnés. Elle fait cependant l’objet d’une prise en charge directe par l’Assurance Maladie Obligatoire, mais il faut savoir que celle-ci n’est pas totale.

Si vous séjournez dans un hôpital public ou dans une clinique conventionnée, l’Assurance Maladie Obligatoire prend en charge 80% du tarif conventionnel.

Vous aurez donc un reste à charge qui se chiffre facilement à plusieurs centaines d’euros selon le type de structure et le motif de l’hospitalisation. Ces frais se décomposent ainsi :

  • le ticket modérateur, qui correspond à la part non remboursée de vos frais d’hospitalisation (20% du tarif conventionnel) ;
  • le forfait hospitalier, qui s’élève à 20 euros par jour en hôpital ou en clinique, et à 15 euros par jour dans un service psychiatrique, et qui correspond à une participation du patient aux frais d’hébergement et d’entretien.

Dans certaines situations, le patient peut être exonéré du forfait hospitalier : si vous êtes une femme enceinte, si votre enfant est hospitalisé dans les 30 jours qui suivent sa naissance, ou si vous bénéficiez d’une hospitalisation à domicile. Les hospitalisations liées à des accidents du travail ou des maladies professionnelles, ainsi qu’à des actes terroristes bénéficient d’une prise en charge plus protectrice par le système obligatoire.

Les prestations de confort, comme la chambre individuelle ou la télévision, ne sont pas non plus couvertes par l’Assurance Maladie Obligatoire et demeurent à votre charge.

Enfin, les éventuels dépassements d’honoraires, qui sont fréquents lors des consultations pré-opératoires chez les spécialistes, échappent au remboursement de l’Assurance Maladie Obligatoire. Là encore, c’est votre complémentaire qui prendra le relais.

Les contrats responsables des complémentaires santé prennent en charge le ticket modérateur et le forfait hospitalier. Pour bénéficier de garanties plus avantageuses, vous pouvez vous orienter vers une formule qui couvre aussi les prestations de confort et les dépassements d’honoraires.

Complémentaire santé ou mutuelle santé ?

Nous observons une certaine confusion entre les deux termes. À l’origine, le terme désignait des organismes solidaires à but non lucratif qui s’occupaient de prévoyance et d’assurance. Par dérivation, on appelle souvent “mutuelle” les contrats de complémentaires santé proposés historiquement par les sociétés mutualistes.

Vous devez être opéré(e) ou suivre des soins et vous avez choisi une clinique privée non conventionnée ? Les médecins qui y exercent pratiquent souvent des dépassements d’honoraires potentiellement élevés. Seule une complémentaire hospitalière aux garanties élevées pourra réduire votre reste à charge.

Quelles sont les garanties de votre complémentaire santé (mutuelle) en cas d’hospitalisation ?

Les complémentaires santé proposent des formules aux garanties variables. De nombreuses offres couvrent notamment le ticket modérateur et le forfait journalier intégralement : c’est notamment le cas des contrats responsables, et des contrats collectifs (mutuelles d’entreprise).  Pour choisir la complémentaire santé plus adaptée à vos besoins en cas d’hospitalisation, vous devrez veiller à différents critères :

  • La prise en charge des dépassements d’honoraires, particulièrement chez les spécialistes que vous consulterez avant, pendant ou après votre hospitalisation. Une garantie supérieure à 100 % pour les consultations médicales, les examens d’imagerie et de biologie, est recommandée pour une prise en charge partielle ou totale de vos dépassements d’honoraires.
  • Le forfait chambre individuelle vous procure un confort bienvenu. En fonction du montant de ce forfait, votre chambre particulière sera partiellement ou totalement remboursée.

Depuis 2021, le tiers payant s’est étendu aux hôpitaux : vous n’aurez plus à avancer le ticket modérateur, l’établissement hospitalier obtenant directement le remboursement de la part complémentaire auprès de votre organisme assureur.

Le service d’Assistance, tels que la mise à disposition d’une aide qui s’occupera de vos tâches ménagères à votre domicile à votre retour de l’hôpital, sont très appréciables, particulièrement pour les personnes plus âgées ou temporairement dépendantes et favorisent un bon rétablissement.

L’hospitalisation à domicile est-elle remboursée ?

L’hospitalisation à domicile (HAD) fait l’objet de conditions particulières. Pour y être éligible, vous devez tout d’abord donner votre accord, et remplir plusieurs conditions. Votre logement doit notamment être compatible avec ce mode de soins. Si c’est le cas et que vous respectez la procédure, la prise en charge de vos soins sera identique à celle d’une hospitalisation classique.

Vous ne vous acquittez pas du forfait journalier, puisque vous n’avez pas à participer à d'éventuels frais d’hébergement et d’entretien.

Quand faut-il souscrire une surcomplémentaire hospitalisation ?

Vous pouvez également souscrire une surcomplémentaire santé. Elle intervient après remboursement par l’Assurance Maladie Obligatoire et votre complémentaire santé, si un reste à charge demeure. Elle sera donc très utile si votre complémentaire santé offre de faibles garanties en hospitalisation, ou si vous séjournez régulièrement à l’hôpital. Les salariés du privé peuvent renforcer une complémentaire collective obligatoire jugée trop peu protectrice en adhérant à une surcomplémentaire.

La surcomplémentaire santé d’AESIO mutuelle renforce votre protection en cas d’hospitalisation.

Pourquoi souscrire une garantie hospitalière ?

Est-il pertinent de souscrire une garantie hospitalière en plus de sa complémentaire santé ? La garantie hospitalière prévoit le versement d’une indemnité journalière en cas d’hospitalisation. Cette indemnité est fixe et non imposable. Le souscripteur pourra choisir entre plusieurs montants d’indemnités et en disposera à sa guise.

La garantie hospitalière ne couvre pas vos frais de santé, et ne substitue pas à votre complémentaire santé ou à une surcomplémentaire.

AÉSIO mutuelle vous propose une garantie hospitalière adaptée.

Choisissez AÉSIO mutuelle pour le remboursement d’une hospitalisation !

Vous l’aurez compris, pour anticiper les conséquences financières d’un séjour à l’hôpital, il importe de choisir les garanties les plus adaptées à son profil. AESIO mutuelle vous propose différentes formules étudiées pour répondre au mieux à vos besoins.

En fonction des offres, vous pouvez accéder à différents avantages et à de nombreux services dédiés. Vous pouvez par exemple vous connecter gratuitement à MédecinDirect, plateforme de téléconsultation, et obtenir un avis, un diagnostic médical ou une ordonnance en ligne. Nos réseaux de soins vous proposent une sélection de professionnels de santé partenaires, qui vous proposent des équipements et des prestations de qualité, à un prix ajusté. Notre assistance santé vous accompagne avec des services personnalisés et des prestations concrètes.

Vous recherchez un contrat de complémentaire santé (mutuelle) qui couvre l’hospitalisation ? Vous pouvez échanger avec une conseillère ou un conseiller par téléphone au 01 86 65 28 82.

Partager la page

Nos fiches conseils

Voir plus de fiches conseils