Quelle mutuelle pour un demandeur d’emploi ?

La recherche d’un emploi est souvent une étape délicate dans un parcours professionnel. De quels droits dispose un demandeur d’emploi ? Peut-il bénéficier de la complémentaire santé de son ancienne entreprise ? Peut-on se passer d’une mutuelle quand on est chômeur ? Existe-t-il des contrats plus adaptés à une situation de chômage ? Faisons le point sur votre assurance santé.

Portabilité de la mutuelle d’entreprise pour le chômeur

Dans le cadre du dispositif de portabilité, une personne inscrite à Pôle Emploi peut continuer à profiter gratuitement de la couverture complémentaire santé d’entreprise dont elle bénéficiait en tant que salarié après le terme de son contrat de travail. Ce régime « frais de santé » couvre la part non remboursée par la Sécurité sociale, par l’intermédiaire de l’Assurance Maladie obligatoire.

Les conditions à remplir

Trois conditions doivent être remplies :

  1. La rupture du contrat de travail repose sur un motif autre que la faute lourde ;
  2. Vous bénéficiez d’une prise en charge par l'Assurance chômage ;
  3. Vous avez souscrit la couverture complémentaire santé d'entreprise.

Le coût

La portabilité des droits à la mutuelle d’entreprise est gratuite pour le demandeur d’emploi. L’intégralité des coûts des cotisations est supportée par l’employeur.

La durée de la portabilité

Le maintien des droits est effectif dès la date de cessation de votre contrat de travail, sans interruption. Vous pouvez bénéficier des prestations de cette complémentaire santé durant votre période d’indemnisation, dans la limite de durée :

  • De votre dernier contrat de travail ;
  • Des derniers contrats de travail consécutifs chez le même employeur.

Le droit à la portabilité de votre mutuelle ne peut pas excéder une durée de 12 mois. Au terme de cette période, vous pouvez continuer à bénéficier des garanties à titre individuel, en vous acquittant de la cotisation.

La portabilité de votre complémentaire santé en tant que demandeur d’emploi prend fin en cas de reprise d’un nouvel emploi.

Mutuelle ou couverture complémentaire santé ?

Les sociétés mutualistes, aussi appelées mutuelles, sont des organismes à but non lucratif dont la vocation est de proposer à leurs membres des solutions d’assurance et de prévoyance. Par extension, le terme « mutuelle » a fini par désigner le contrat de couverture complémentaire santé proposé historiquement par les sociétés mutualistes.

La couverture complémentaire santé collective instaurée dans le cadre de la loi ANI est aussi appelée familièrement « mutuelle d’entreprise ». Un contrat individuel est parfois désigné par le terme  générique « mutuelle santé ».

Chômeur : peut-on faire l’impasse sur une complémentaire santé ?

Une situation de chômage se traduit souvent par des difficultés financières. Vous arrivez au terme de vos droits à la portabilité ? Vous pourriez être tenté de ne pas adhérer à une complémentaire santé pour économiser le prix de la cotisation mensuelle. Est-ce pour autant une bonne stratégie personnelle ?

Anticiper d’éventuelles dépenses de santé quand on est au chômage

Les dépenses de santé, en effet, peuvent s’envoler en cas d’accident de maladie. Le ticket modérateur, qui est le reste à charge après remboursement par l’Assurance Maladie obligatoire, peut représenter une somme considérable à laquelle s’ajoutent parfois des dépassements d’honoraires.

Faire l’impasse sur une couverture complémentaire santé quand on est chômeur est donc déconseillé. Des formules abordables, offrant des garanties à 100% de la base de remboursement de l’Assurance Maladie obligatoire, répondront à la majorité de vos besoins.

Depuis le 1er décembre 2020, la résiliation de votre contrat individuel est possible n’importe quand, une fois passée la date de premier anniversaire du contrat. Vous pourrez aussi résilier votre contrat avant l’échéance si vous retrouvez un emploi et bénéficiez comme tous les salariés d’une complémentaire santé obligatoire.

La complémentaire santé solidaire (CSS)

La CSS est un dispositif d’aide au financement d’une couverture complémentaire santé pour faire face aux frais de santé. Les bénéficiaires ne payent pas le médecin, le dentiste, l’infirmier, l’hôpital, le kinésithérapeute, les médicaments. Une prise en charge totale ou partielle est prévue pour les prothèses dentaires, les lunettes, les prothèses auditives et les dispositifs médicaux (fauteuil roulant, béquilles…).

Pour bénéficier de la CSS, un demandeur d’emploi :

  • Doit être affilié à l’Assurance maladie ;
  • Ne doit pas dépasser un plafond de revenus.

Selon vos ressources, la complémentaire santé solidaire ne vous coûte rien, ou moins d’un euro par jour et par personne.

Une mutuelle santé adaptée à votre profil

Un actif en situation de chômage doit, plus qu’un autre, être attentif au choix de son contrat. Confronté à une situation financière souvent précaire, il doit s’orienter vers les mutuelles, les institutions de prévoyance ou les compagnies d’assurances offrant le meilleur rapport qualité / prix pour minimiser ses cotisations tout en maximisant ses garanties.

Le montant de la cotisation est un facteur souvent déterminant dans le choix d’une complémentaire santé quand on est en situation de chômage. Mais le prix ne doit pas être le seul argument en faveur d’un contrat. Les garanties doivent en effet répondre à votre profil et vos attentes. Vous devez notamment être attentif, en fonction de vos besoins, aux garanties suivantes :

  • Consultations de spécialistes (dépassements d’honoraires) ;
  • Remboursement des médicaments à SMR faible ;
  • Hospitalisation (forfait hospitalisation, prestations complémentaires) ;
  • Prise en charge des soins en optique, dentaire et audiologie ;
  • Garantie Maternité.

Si vous consultez par exemple régulièrement des spécialistes pratiquant des dépassements d’honoraires, le choix d’un niveau de protection offrant une meilleure prise en charge des consultations est pertinent.

Vous devez aussi être attentif aux conditions propres à chaque contrat, comme la présence éventuelle de délais de carence ou la délivrance d’une carte de tiers payant.

Vous êtes en situation de chômage ? Nos experts vous accompagnent dans le choix d’une mutuelle adaptée à vos besoins et à votre budget : contactez-les en ligne ou par téléphone pour obtenir des renseignements, une simulation de vos remboursements ou un devis gratuit.

Partager la page

Nos fiches conseils

Voir plus de fiches conseils