La RSE : quelles opportunités pour l’entreprise ?

La RSE est une préoccupation de plus en plus présente en entreprise. Doit-elle être appréhendée comme une contrainte ou au contraire être perçue comme une opportunité ?

Quelle est la définition de la RSE ?

La responsable sociétale (ou sociale) des entreprises est définie par la Commission européenne comme une intégration par les entreprises, sur la base de l’engagement volontaire, de préoccupations sociales et environnementales. La RSE porte sur les activités commerciales, la gestion interne et les relations avec les différentes parties prenantes. Elle concilie démarche de développement durable et viabilité économique. 

La responsabilité sociétale des entreprises est-elle un simple effet de mode ?

La RSE est une tendance de fond, qui ne relève en aucun cas d’un effet de mode ou d’un phénomène de mimétisme.

Des initiatives législatives et réglementaires encouragent les entreprises à s’engager dans une démarche RSE depuis le début du XXIe siècle. La loi NRE (nouvelles régulations économiques) de 2001 impose aux entreprises cotées en Bourse de produire un reporting centré sur les conséquences financières et environnementales de leurs activités. Des informations comme la répartition entre hommes et femmes, CDD et CDI dans l’effectif, la production de CO2 ou la consommation d’eau sont par exemple rendues publiques.

Mais au-delà de l’aspect réglementaire, la RSE est un formidable levier pour aller plus loin dans ses engagements. De nombreuses entreprises, de toutes les tailles et de tous les secteurs d’activités, prennent le parti de faire de cette contrainte réglementaire une opportunité, pour rendre leurs activités et leurs façons de faire toujours plus responsables et vertueuses. La problématique environnementale et sociale est de plus en plus présente chez les consommateurs, et impacte positivement ou négativement l’image et la réputation d’une entreprise, voire ses ventes et son chiffre d’affaires. Par ailleurs, la RSE devient un critère pour certains candidats à la recherche d’un emploi.

En quoi la RSE est-elle bénéfique pour une entreprise ?

Une démarche RSE est une occasion unique de renforcer le dialogue social, car elle fédère les dirigeants et l’ensemble des collaborateurs. Les projets développés dans le cadre de la responsabilité sociétale des entreprises font toujours sens : pour apporter du soutien à ceux qui en ont besoin, développer les conditions d’emploi, renforcer la protection sociale, préserver notre environnement…

Les bénéfices sont multiples : les collaborateurs se mobilisent sur des actions d’intérêt commun, l’entreprise gagne en cohérence, en attractivité et en efficacité sur le long terme. Devenir plus responsable, c’est inscrire son activité dans le temps.

Quelles actions peuvent être mises en place ?

Une responsabilité sociétale des entreprises peut s’articuler autour de plusieurs axes. Une société mutualiste peut par exemple axer sa RSE autour des quatre axes suivants :

  1. Faciliter l’accès à des soins de qualité pour le plus grand nombre : mise en œuvre de l’action sociale, proposition de téléconsultation, développement de services de soins et d’accompagnement mutualistes, actions de prévention promotion de la santé… ;
  2. Favoriser l’employabilité, la diversité et la qualité de vie au travail : avec notamment le développement des conditions d’accueil et de maintien dans l’emploi des collaborateurs en situation de handicap ;
  3. Créer de la valeur dans les territoires : avec par exemple le soutien apporté à des associations engagées aux côtés des plus humbles, des personnes malades ou en situation de handicap ;
  4. Réduire son empreinte environnementale : en cherchant à mieux maîtriser les consommations de papier, en encourageant le recyclage et la dématérialisation de nos activités, en réalisant des travaux d’isolation et de valorisation des énergies renouvelables des locaux, ou en développant des outils de travail à distance pour faciliter les échanges et limiter les déplacements.

Les initiatives varient en fonction du secteur d’activités et du type d’organisation. Une entreprise de fourniture d’énergie peut plutôt soutenir des projets autour des énergies renouvelables ou de l’innovation. C’est par exemple l’objectif d’EDF Pulse, qui promeut plusieurs dispositifs d’innovation ouverte.

Existe-t-il un standard international pour la RSE ?

La norme ISO 26000 est un standard international qui définit le périmètre de la RSE. Elle aborde 7 thématiques majeures :

  1. La gouvernance de l’organisation ;
  2. Les droits de l’homme ;
  3. Les relations et les conditions de travail ;
  4. La problématique environnementale ;
  5. La loyauté des pratiques ;
  6. Les questions relatives aux consommateurs ;
  7. Les communautés et le développement local.

La norme ISO 26000 permet en outre une reconnaissance internationale de l’engagement de l’entreprise.

La famille des normes ISO 14000 se focalise sur le management environnemental des entreprises, une préoccupation majeure dans le cadre de la RSE. La plus connue est la norme ISO 14001, qui aborde les systèmes de management environnemental.

Partager la page

Nos fiches conseils

Voir plus de fiches conseils