Comment bien choisir son assurance vie ?

Les contrats d’assurance vie comptent parmi les placements financiers préférés des Français. Ce véritable produit d’épargne et d’investissement sur le long terme séduit par sa fiscalité avantageuse, sa souplesse dans les versements et sa simplicité de souscription. Mais comment choisir le meilleur contrat d’assurance vie ? Vous devrez opérer des arbitrages en fonction de vos projets et de votre appétence au risque.

Quel est le fonctionnement général de l’assurance vie ?

Les contrats d’assurance vie sont essentiellement proposés par des banques, des organismes assureurs ou d’autres types d’établissements financiers. L’assurance vie doit être perçue comme une enveloppe fiscale dans laquelle l’investisseur vient loger des supports financiers. Le souscripteur verse des primes à l’organisme assureur ou à la banque, qui sont investies par le gestionnaire dans différents supports pour générer des intérêts. Une rémunération est versée au titulaire du compte. Des frais sont appliqués, propres à chaque établissement :  frais d’entrée, de gestion, d’arbitrage… Ces frais sont habituellement inférieurs aux intérêts générés.

Le contrat se termine à la date prévue, ou au décès du souscripteur. Les sommes peuvent être retirées avant l’échéance du contrat.

Quels sont les différents types de supports d’assurance vie ?

Les sommes versées par les souscripteurs peuvent être investies dans différents supports :

  • Fonds en euros : ce support garantit le capital investi, et permet une capitalisation des intérêts acquis chaque année par un "effet de cliquet". Il offre en contrepartie un rendement limité, souvent proche de celle d’un livret A.
  • Unités de compte : ce support d’investissement s’appuie sur des portefeuilles de valeurs mobilières dont les fonds investis sont placés sur les marchés financiers. Le rendement peut être élevé, mais il existe un risque de perte en capital.
  • Multi-supports : contrats associant fonds en euros et unités de compte.

Votre choix repose sur votre profil et sur votre appétence au risque. Vous pouvez choisir la sécurité, avec une assurance vie reposant exclusivement sur un support de fonds en euros, mais offrant un rendement très faible, ou rechercher un rendement maximal avec une assurance vie exclusivement en unités de compte en acceptant de perdre une partie de votre capital. Les contrats multi-supports offrent des compromis intéressants entre rendement et prise de risque.

Comment choisir un contrat en unités de compte ?

Les unités de compte s'appuient sur des actions ou des parts de sociétés cotées en bourse, d’obligations (États ou entreprises), d’un patrimoine immobilier, de valeurs mobilières, d’ETG,  de valeurs mobilières ou d’actifs relevant de l’article L131-1 du Code des Assurances.

En fonction de l’établissement financier et du contrat, votre assurance vie peut intégrer essentiellement des valeurs mobilières plutôt « sûres » comme des obligations souveraines, ou faire la part belle à des valeurs mobilières plus volatiles et spéculatives. Prenez le temps d’analyser la répartition des unités de compte entre les différents types de placements.

Quels sont les frais d’un contrat d’assurance vie ?

Prenez bien soin de lire le contrat que l’on vous propose, notamment en ce qui concerne les frais. En fonction des contrats, vous pourrez être amené à régler :

  • Frais d’adhésion ou de dossier (à l’ouverture du contrat)
  • Frais d’entrée ou de versement (au versement initial ou sur chaque versement)
  • Frais de gestion (frais exprimés en pourcentage)
  • Frais d’arbitrage (contrats multisupports)
  • Frais de sorties (pourcentage sur le montant du retrait)
  • Frais cachés et indirects

Les contrats d’assurance vie ne reprennent pas tous l’ensemble de ces frais. Vérifiez les taux de ces frais et déterminez s’ils sont fixes ou évolutifs. La fiscalité des contrats d’assurance vie a beau être avantageuse, la rentabilité de votre placement d’argent peut être lourdement abaissée par les frais.

Quelle fiscalité à la sortie ?

Si le titulaire d’un contrat d’assurance vie n’a réalisé aucun rachat, même partiel, il ne déclare pas les gains réalisés.

Dans le cas d’un rachat total ou partiel, plusieurs facteurs entrent en ligne de compte. La date de signature joue un rôle clé, avec une fiscalité différente pour les contrats souscrits avant le 1er janvier 1983, avant ou après le 26 septembre 1997.

La durée du contrat est importante si l’assurance vie a été souscrite après le 26 septembre 1997, avec une fiscalité à la sortie plus avantageuse pour les contrats de plus de 8 ans.

Les gains peuvent être imposés au barème progressif de l'impôt sur le revenu, ou à un taux forfaitaire. Le choix est laissé au souscripteur, qui s’oriente vers la solution la plus avantageuse.

Quelle fiscalité pour les bénéficiaires ?

Les versements réalisés avant les 70 ans du titulaire du compte bénéficient d’un abattement sur les droits de succession jusqu’à 152 000 euros.

Les versements réalisés après les 70 ans du titulaire du compte donnent droit à un abattement sur les droits de succession jusqu’à 30 500 euros.

Le conjoint ou le partenaire de Pacs est totalement exonéré de droits ou d’imposition.

Pourquoi choisir une assurance vie responsable ?

Vous pouvez aussi choisir une assurance vie responsable. Les placements réalisés dans le cadre des unités de compte écartent les secteurs d’activités les plus polluants, comme la production de gaz ou de pétrole, et favorisent des secteurs d’activités à la pointe de la transition écologique ou des entreprises vertueuses.

Votre épargne reflète ainsi vos valeurs personnelles et contribue à une société plus éthique, plus solidaire et plus respectueuse de l’environnement.

Des labels commencent à se développer pour apporter une visibilité à ses produits financiers tournés vers l’avenir, comme le label Finansol.

Quels sont les avantages d’une assurance vie en gestion pilotée ?

Le contrat d’assurance vie en gestion pilotée, aussi appelée gestion sous mandat ou déléguée, permet à la banque ou à l’assureur de modifier l’allocation des actifs du portefeuille en fonction du profil de l’investisseur et de l’orientation des marchés. Ces contrats, autrefois réservés aux investisseurs les plus aisés, se sont démocratisés ces dernières années.

Ces contrats assurent une plus grande tranquillité d’esprit à l’épargnant et une réactivité accrue, qui compense en partie la prise de risque liée à des placements en unités de compte.

Comparez les contrats d’assurance vie 

De nombreux acteurs publient régulièrement des comparaisons entre les différents contrats disponibles sur le marché, et analysent leurs performances en détail.

Vous recherchez des solutions d’épargne ou de prévoyance pour sécuriser l’avenir de vos proches ? Faites le point avec votre conseillère ou votre conseiller AÉSIO Mutuelle : nous vous proposerons une étude personnalisée et mettrons en place des garanties adaptées à votre profil.

Partager la page

Nos fiches conseils

Voir plus de fiches conseils